Devenir Membre du MOI

Le Mouvement Idealiste

Présentation du MOI(Le Mouvement Idéaliste)

Le Mouvement Idéaliste (d’Haïti) justifie sa raison d’être en réaction à une perspective alarmiste alimentée dans les diverses sphères internes et externes du pays et selon laquelle Haïti est un pays maudit. A un moment où des forces structurelles organisées commencent à revoir le jour en Haïti, et particulièrement au sein de la communauté haïtienne de la diaspora, il est plus qu'urgent d’exorciser cette vision rétrograde et avilissante qui cherche à tout prix de gagner des proportions dans toutes les couches sociales du pays. Dans ce contexte, le MOI ( Mouvement Idéaliste d’Haïti) est créé en Janvier 2014 sous l’impulsion d’un ensemble d’acteurs issues de secteurs très impliqués pour l’établissement d’une autre Haïti par l’entremise d’actions progressistes permanentes. Etant essentiellement un mouvement social , Le MOI œuvre à promouvoir une nouvelle Haïti en travaillant sans relâche à mettre en place et exécuter des plans d’actions et des stratégies efficaces en vue d’atteindre les objectifs qu’il se fixe.

Description
Depuis plus d’une trentaine d’années, les travaux de recherche effectués sur Haïti tendent à montrer de façon unanime que le pays est plongé dans une atmosphère de submersion chaotique pour le moins que l’on puisse dire. Analysant les multiples facteurs qui fournissent des indices sur cet état de fait, ils en concluent avec une certaine objectivité à une implosion de la société Haïtienne, ou mieux, à une crise haïtienne contemporaine selon l’expression consacrée et qui se traduirait par une absence de volonté des élites haïtiennes à se prendre en charge.
Que faire?
Face à un tel état de choses, une telle décrépitude, il devient à peine plausible de se demander: Que faire? Il n’empêche que sans vouloir discuter des tenants et aboutissants de cette question, elle en appelle à la possibilité d’un vrai redressement de la situation qui va dans le sens d’une refonte radicale de nos pratiques et réflexes en tant que celles-ci doivent s’orienter désormais vers une mouvance de prise de conscience collective de l’Haïtien.
Mission
Pour le dire en termes clairs, la mission que poursuit à proprement parler le MOI consiste essentiellement à travailler dans le sens de la reconstruction et du progrès d’Haïti en proposant un retour aux valeurs profondément haïtiennes. Celles-ci se conçoivent dans ce cas de figure précis comme des catalyseurs d’énergie renouvelable susceptibles de guider les actions qui visent le développement intégré du pays. En un mot, il s’agit de considérer que l’alternative à une reconfiguration socio-économique du pays gagne à prendre en compte les valeurs de liberté, d’égalité, de dignité, de rassemblement et d’ouverture qui sont proprement caractéristiques d’une haïtianité renouvelée et à l’origine de toute entreprise de reconstitution du tissu social haïtien .
Objectifs visés par le MOI (Mouvement Idéaliste)
Convaincue de la nécessité de mener des actions et de mettre en place des stratégies en vue de rendre plus efficaces ses implications dans la logique du changement, les objectifs de ladite structure se ramènent pour l’essentiel à : a) Rassembler tous les haïtiens sans distinction de classe, de couleur, de race, etc., b) Organiser des activités visant à inviter les classes moyennes exilées involontairement à s’impliquer activement dans la dynamique du changement d’Haïti, c) Asseoir le mouvement sur les valeurs fondamentales haïtiennes de liberté, progrès, d’indépendance, de rassemblement, d’ouverture, etc., d) Elaborer des projets de formation en action civique et environnementale à l’intention des écoliers, étudiants, jeunes et autres acteurs concernés, e) Créer des embranchements de structures associatives du MOI dans les zones régionales, départementales et communales du pays, f) Organiser des conférences sur une base régulière sur la nécessité de jeter les bases d’une nouvelle Haïti, g) Réaliser des tables sectorielles sur tous les aspects tendant vers un développement d’Haïti à tous les niveaux, h) Créer des commissions techniques ayant pour tâche de collecter, traiter et d’analyser des données sur les facteurs qui sont liés au sous-développement du pays, i) Mettre en œuvre des plans d’action en vue d’accompagner les couches défavorisées et vulnérables par tous les moyens appropriés, j) Promouvoir le sens de la solidarité, du bien-être et de la responsabilité citoyenne k) Faire un plaidoyer auprès des instances concernées en vue de l’établissement d’une société haïtienne égalitaire, juste et démocratique.
Qu’est-ce qu’être Haïtien aujourd’hui ?
Tout l’intérêt de cette question réside dans un manque à gagner. En effet, alors que par le passé l’Haïtien pouvait encore trouver des motifs de fierté et de dignité à sa personne à la simple évocation de la geste de 1804 et des grandes actions historiques accomplies par certains de nos prédécesseurs, il est pourtant vrai aujourd’hui qu’il est plongé dans une vacuité identitaire. Si les causes de ce triste constat peuvent être multiples, elles peuvent se résumer pour l’essentiel à la faillite généralisée qui s’érige désormais en carte de visite du pays. Faisant sien le souci de proposer une autre articulation du ‘’vivre-ensemble haïtien’’, le Mouvement Idéaliste (d’Haïti) appelle à un rassemblement des forces vives de la Nation dans le dessein de jeter les bases du profil de l’Haïtien d’aujourd’hui qui s’engage à tous égards pour le changement d’Haïti. Autant dire que pour le MOI, l’Haïtien doit se concevoir comme un être pour qui la lutte pour l’établissement d’une autre Haïti progressiste, égalitaire, libre, équilibrée économiquement et socialement, ouverte à tous ses Fils d’ici et d’ailleurs(à l’intérieur du pays et dans la diaspora) est l’ultime voie à laquelle il se destine.
Le changement d’Haïti : une vision inclusive
On répète à tort et à travers comme un vœu pieux que le changement d’Haïti est la condition sine qua non du sauvetage de la nation. Au-delà de la bonne volonté que recèle cette tendance, il est de bon ton de faire remarquer qu’elle ne prend pas suffisamment en compte l’implication consciente de tous les haïtiens dans cette approche. A contre-courant de ce discours, le MOI prône une vision inclusive dans la poursuite de cet objectif. Pour ce faire, il préconise une implication plus dynamique de tous les secteurs agissant sur l’échiquier socio-politique, il devra s’agir d’une mise en commun qui va des couches prolétariennes aux classes possédantes, en passant par les classes moyennes haïtiennes involontairement exilées dans la diaspora, dépositaires du remodelage de l’économie haïtienne depuis plus de deux décades et dont l’intégration réelle et effective dans les affaires de la « Res Publica » haïtienne est plus qu’un impératif. MOI, j’ai dit !
To Top ↑